Développons ensemble le tourisme en zone rurale

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+

« Dans notre commune, il n’y a pas grand-chose à voir », « nous n’avons qu’une église », « qui aurait envie de venir visiter notre territoire ? ». Nous sommes sûrs que vous avez déjà entendu ces petites phrases, voire que vous les avez peut-être déjà prononcées. Pourtant, votre territoire regorge de merveilles architecturales, d’histoires palpitantes et de savoir-faire traditionnels qui n’attendent qu’une chose être mis sur le devant de la scène. D’ailleurs, l’État l’a bien compris…

1) État des lieux

Aujourd’hui, la France est la première destination des touristes dans le monde. Notre culture a d’ores et déjà bercé des millions de touristes. Ils sont intéressés par notre patrimoine matériel et immatériel, notre langue ou encore notre art de vivre. Dans leurs sillons, nous n’en sommes pas de reste. Six Français sur dix participent à un évènement culturel ou accèdent à un site remarquable à l’occasion d’un déplacement touristique. Néanmoins, cela serait mentir de dire qu’actuellement le modèle touristique ne reste pas centré sur la capitale et certaines régions telles que les régions côtières ou montagnardes. C’est pourquoi, il est temps de changer les choses…

2) Un nouvel élan pour le tourisme

Pour rappel, le 19 janvier 2018, une convention-cadre a été signée entre les ministères chargés de la Culture et du Tourisme, afin de renforcer le tourisme culturel par une série de mesures, notamment en zone rurale. L’objectif est d’accroître le nombre de visiteurs français et étrangers sur le territoire national en visant les zones peu fréquentées, voire oubliées.

Les ministres de la Culture, de l’Europe et des Affaires étrangères et la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances chargé du tourisme ont décidé de développer ensemble la filière touristique culturelle, non seulement à l’échelle nationale mais aussi à travers les politiques menées dans les régions.

3) Recenser les itinéraires touristiques

Au niveau des directions régionales des affaires culturelles (DAC et DRAC), l’État a choisi d’y nommer un référent tourisme culturel, qui va avoir pour mission d’être le relais entre l’État et les acteurs touristiques du territoire. Dans un premier temps, les itinéraires et les réseaux de sites touristiques seront recensés avec l’appui des associations nationales représentatives de l’offre du patrimoine. Ces parcours seront ensuite présentés sur un site internet national. L’idée est de proposer aux touristes de sortir des sentiers battus en allant à la découverte du tourisme de savoir-faire, par exemple. Car généralement, les entreprises et les ateliers préservent et promeut un patrimoine immatériel, constitué au fil des siècles, et des métiers d’art. INNOV’Stories conçoit des projets numériques et participatifs. Nous pouvons vous aider à concevoir des itinéraires touristiques qui sortiront de l’ordinaire… >>>

4) Vers l’innovation

Une filière nationale touristique de l’artisanat et des métiers d’art, réunissant groupements professionnels, pôles et réseaux des métiers d’art, entreprises du patrimoine vivant, institutions de l’État et des collectivités (manufactures, ateliers, musées) proposera des parcours touristiques innovants. Les territoires ruraux ne seront pas non plus oubliés. Les services déconcentrés des ministères de la Culture et du Tourisme les aideront à élaborer des stratégies pour valoriser leurs ressources culturelles. Les collectivités seront encouragées à inscrire leurs actions et leurs projets dans les dispositifs contractuels (contrats de ruralité, conventions de revitalisation des centres-bourgs…). La restauration du bâti patrimonial, vecteur d’attractivité du territoire et de dynamisation de la vie locale, sera également encouragée, et la labellisation des lieux et des territoires culturels sera renforcée.

Dans ce contexte, INNOV’Stories peut vous aider à valoriser autrement et rendre attractif vos sites remarquables. Notre essence est l’innovation. >>>

5) Des fonds attribués

Le gouvernement envisage de financer « d’importants travaux d’investissement au titre de la rénovation et de l’aménagement de monuments historiques et sites culturels ». Un fond spécifique de 15 millions d’euros va être créé pour encourager la restauration de monuments historiques des communes de moins de 2000 habitants et le financement d’études pour la revitalisation des centres historiques.

Au final, il y a une volonté accrue de faire découvrir ou redécouvrir les richesses artistiques, culturelles et patrimoniales du pays. Cela va contribuer à revitaliser le développement économique, social et culturel des territoires. INNOV’Stories peut vous aider dans votre démarche de valorisation de votre patrimoine. >>>

Prêt à valoriser ensemble votre territoire !

Prêt à propulser votre structure par l’innovation ?